lvdtprincipPrincipe

Un LVDT (Linear Variable Differential Transformer) est un transformateur qui fournit une tension proportionnelle au déplacement d’un noyau ferromagnétique (équipage mobile). Ce type de capteur est composé d’un bobinage primaire alimenté par un signal alternatif et de deux bobinages secondaires.

Le noyau coulisse à l’intérieur de ces bobines, canalise le flux et génère des tensions V1 et V2 dans chaque bobinage secondaire dont les amplitudes dépendent de la position de celui-ci.

Les deux bobinages secondaires sont connectés en série et en opposition de phase afin que le signal recueilli soit la différence des tensions des secondaires. Dans cette configuration, à la position 0, les deux tensions V1 et V2 s’annulent, et plus le noyau se déplace vers les extrémités du capteur, plus cette différence augmente. Le signal de sortie est ensuite redressé afin d’obtenir une tension continue représentative de la position du noyau.

Pourquoi choisir un LVDT?

  • Mesure sans contact

Il n’existe aucun contact physique entre le noyau et les bobinages. Cette absence de frottement permet aussi bien des mesures en vibrations que des mesures sur des matériaux fragiles.

  • Durée de vie illimitée

L’absence de contact entre le bobinage et l’équipage mobile permet au capteur d’avoir une durée de vie quasi-illimitée et une fiabilité exceptionnelle.

Ces critères permettent des utilisations en fatigue ou pour des domaines sévères et exigeants (spatial, militaire, asservissement de servo-commandes…)

  • Résolution infinie

Le LVDT est un capteur inductif et sa résolution est uniquement limitée par celle de l’électronique de traitement.

  • Excellente répétabilité (<10-5 de PE) et insensibilité aux mouvements transverses
  • Adapté aux environnements difficiles

De part sa conception, bobinages intégrés à un corps hermétique en acier inoxydable et équipage mobile totalement indépendant de ce système, le capteur LVDT est adaptable aux environnements les plus sévères (pression jusqu’à 600 bar, températures jusqu’à 235°C, radiations gamma jusqu’à 2.5×108 rads, atmosphères explosives et corrosives…)

  • Isolation entre entrée et sortie

Un capteur LVDT étant un transformateur, les circuits d’alimentation et de mesure sont totalement isolés.

Dans certains cas, on exploite le ratio, différence des tensions des secondaires divisée par la somme des tensions des secondaires. Ce type d’exploitation permet de mieux s’affranchir de l’environnement.

En Savoir Plus